Aide-mémoire des années sombres. Crouzet, J. Atlantica, Biarritz, 2006.
abstract   bibtex   
Dans cet ouvrage composé de deux parties, Jean Crouzet a voulu perpétuer le souvenir de tous les Biarrots qui se sont battus pour la liberté. La première partie est consacrée aux évadés de France : qui étaient-ils, ce que fut leur internement dans les geôles espagnoles, ce que fut leur engagement en AFN, dans les FFL ou dans la 1re Armée. La longue liste des Biarrots qui ont passé les Pyrénées voisines avec celle de ceux qui rejoignirent le Général de Gaulle dès son appel du 18 juin et celle des jeunes qui, ne supportant pas l’Occupation, passèrent dès 1941 la ligne de démarcation pour s’engager dans l’Armée d’Armistice. Cette pemière partie s’achève par la description des conditions dans lesquelles les Allemands quittèrent Biarritz et Bayonne le mardi 22 août 1944. La seconde partie, qui débute par un petit lexique des noms et des différents sigles que l’on retrouve souvent dans l’histoire de l’Occupation, est consacrée à l’étude des réseaux de renseignement et d’évasion qui fonctionnèrent sur la Côte basque. L’ouvrage s’achève au moment de la capitulation allemande et esquisse brièvement ce que fut, pour les uns et les autres, ce retour difficile à la paix. Soixante années après, il est bon que les jeunes générations puissent avoir à leur disposition un aide-mémoire de ces années sombres. C’est le but de ce livre.
@book{crouzet_aide-memoire_2006,
	address = {Biarritz},
	title = {Aide-mémoire des années sombres},
	isbn = {2-8439-4819-3},
	abstract = {Dans cet ouvrage composé de deux parties, Jean Crouzet a voulu perpétuer le souvenir de tous les Biarrots qui se sont battus pour la liberté.
La première partie est consacrée aux évadés de France : qui étaient-ils, ce que fut leur internement dans les geôles espagnoles, ce que fut leur engagement en AFN, dans les FFL ou dans la 1re Armée. La longue liste des Biarrots qui ont passé les Pyrénées voisines avec celle de ceux qui rejoignirent le Général de Gaulle dès son appel du 18 juin et celle des jeunes qui, ne supportant pas l’Occupation, passèrent dès 1941 la ligne de démarcation pour s’engager dans l’Armée d’Armistice. Cette pemière partie s’achève par la description des conditions dans lesquelles les Allemands quittèrent Biarritz et Bayonne le mardi 22 août 1944.
La seconde partie, qui débute par un petit lexique des noms et des différents sigles que l’on retrouve souvent dans l’histoire de l’Occupation, est consacrée à l’étude des réseaux de renseignement et d’évasion qui fonctionnèrent sur la Côte basque.
L’ouvrage s’achève au moment de la capitulation allemande et esquisse brièvement ce que fut, pour les uns et les autres, ce retour difficile à la paix.
Soixante années après, il est bon que les jeunes générations puissent avoir à leur disposition un aide-mémoire de ces années sombres. C’est le but de ce livre.},
	publisher = {Atlantica},
	author = {Crouzet, Jean},
	year = {2006}
}
Downloads: 0