La signification des pauses dans la production et perception de la parole. Duez, D. Revue PArole, 3(4):273-298.
abstract   bibtex   
La parole est une succession de séquences sonores et de silences. Les silences, couramment appelés pauses, correspondent à une cessation apparente de l'activité verbale qui se traduit au niveau acoustique par une interruption du signal sonore. Cependant, ce n'est pas parce qu'il ne se passe rien en surface, qu'il ne se passe rien en réalité. La pause recouvre, bien au contraire, une intense activité respiratoire et cognitive. Le locuteur marque des pauses pour respirer, pour chercher ses mots, pour planifier le contenu de son message, pour structurer son énoncé, pour mettre en évidence ses idées, pour partager son temps avec l'allocutaire. L'importance des pauses dans la parole a cependant longtemps été sous-estimée par les sciences cognitives et ce n'est que depuis une trentaine d'années que l'on s'intéresse de manière rigoureuse aux pauses. Cet article s'est donc donné pour objectif de faire un bilan des travaux portant sur le rôle des pauses dans la production et la perception des pauses. Il souligne aussi la complexité de ce phénomène qui interagit à différents niveaux avec les variables linguistiques de l'énoncé.
@article{duez_signification_1997,
	Author = {Duez, Danielle},
	Date = {1997},
	Date-Modified = {2016-09-24 18:56:02 +0000},
	Journal = {Revue PArole},
	Keywords = {descriptive, disfluencies, ESTIVOZ, French, pauses, phonetics, prosody, speech perception, speech production, temporal factors},
	Language = {fr},
	Number = {4},
	Pages = {273-298},
	Title = {La signification des pauses dans la production et perception de la parole},
	Volume = {3},
	Abstract = {La parole est une succession de séquences sonores et de silences. Les silences, couramment appelés pauses, correspondent à une cessation apparente de l'activité verbale qui se traduit au niveau acoustique par une interruption du signal sonore. Cependant, ce n'est pas parce qu'il ne se passe rien en surface, qu'il ne se passe rien en réalité. La pause recouvre, bien au contraire, une intense activité respiratoire et cognitive. Le locuteur marque des pauses pour respirer, pour chercher ses mots, pour planifier le contenu de son message, pour structurer son énoncé, pour mettre en évidence ses idées, pour partager son temps avec l'allocutaire. L'importance des pauses dans la parole a cependant longtemps été sous-estimée par les sciences cognitives et ce n'est que depuis une trentaine d'années que l'on s'intéresse de manière rigoureuse aux pauses. Cet article s'est donc donné pour objectif de faire un bilan des travaux portant sur le rôle des pauses dans la production et la perception des pauses. Il souligne aussi la complexité de ce phénomène qui interagit à différents niveaux avec les variables linguistiques de l'énoncé.}}
Downloads: 0