The Road Less Travelled: Moving from Distribution to Determinants in the Study of Gambling Epidemiology , The Road Less Travelled: Moving from Distribution to Determinants in the Study of Gambling Epidemiology. Shaffer, H. J., LaBrie, R. A., LaPlante, D. A., Nelson, S. E., & Stanton, M. V. The Canadian Journal of Psychiatry, 49(8):504–516, August, 2004.
The Road Less Travelled: Moving from Distribution to Determinants in the Study of Gambling Epidemiology , The Road Less Travelled: Moving from Distribution to Determinants in the Study of Gambling Epidemiology [link]Paper  doi  abstract   bibtex   
Cet article examine l'état actuel des études sur l'épidémiologie du jeu pathologique et suggère qu'il est temps de passer de la recherche sur la prévalence dans la population générale à la recherche sur les facteurs de risque et de protection qui influent sur l'apparition des troubles de jeu pathologique. L'étude de l'incidence chez les populations vulnérables et résistantes est une voie encore inexplorée. Dans cette étude, nous présentons brièvement l'historique du domaine et passons en revue minutieusement la recherche épidémiologique sur le jeu pathologique avant de présenter une évaluation critique des outils diagnostiques actuels. En général, la recherche existante indique que le jeu pathologique est un phénomène relativement stable à travers le monde. Étant donné que certains segments de la population (par exemple, les adolescents et les utilisateurs de drogues) ont des taux de prévalence élevés, nous suggérons d'axer les futures études de prévalence sur les groupes dont la vulnérabilité semble accrue. En outre, nous suggérons que pour faire progresser le domaine des études sur le jeu, les chercheurs doivent emprunter le chemin le moins fréquenté et examiner de plus près l'apparition et les déterminants du jeu pathologique. Ceci dit, étant donné les problèmes des outils diagnostiques actuels, avant que le domaine ne puisse explorer cette voie, les chercheurs doivent préciser leurs concepts théoriques ainsi que les outils épidémiologiques qui servent à les examiner.
@article{shaffer_road_2004,
	title = {The {Road} {Less} {Travelled}: {Moving} from {Distribution} to {Determinants} in the {Study} of {Gambling} {Epidemiology}                                                    ,                                                             {The} {Road} {Less} {Travelled}: {Moving} from {Distribution} to {Determinants} in the {Study} of {Gambling} {Epidemiology}},
	volume = {49},
	issn = {0706-7437},
	shorttitle = {The {Road} {Less} {Travelled}},
	url = {https://doi.org/10.1177/070674370404900802},
	doi = {10.1177/070674370404900802},
	abstract = {Cet article examine l'état actuel des études sur l'épidémiologie du jeu pathologique et suggère qu'il est temps de passer de la recherche sur la prévalence dans la population générale à la recherche sur les facteurs de risque et de protection qui influent sur l'apparition des troubles de jeu pathologique. L'étude de l'incidence chez les populations vulnérables et résistantes est une voie encore inexplorée. Dans cette étude, nous présentons brièvement l'historique du domaine et passons en revue minutieusement la recherche épidémiologique sur le jeu pathologique avant de présenter une évaluation critique des outils diagnostiques actuels. En général, la recherche existante indique que le jeu pathologique est un phénomène relativement stable à travers le monde. Étant donné que certains segments de la population (par exemple, les adolescents et les utilisateurs de drogues) ont des taux de prévalence élevés, nous suggérons d'axer les futures études de prévalence sur les groupes dont la vulnérabilité semble accrue. En outre, nous suggérons que pour faire progresser le domaine des études sur le jeu, les chercheurs doivent emprunter le chemin le moins fréquenté et examiner de plus près l'apparition et les déterminants du jeu pathologique. Ceci dit, étant donné les problèmes des outils diagnostiques actuels, avant que le domaine ne puisse explorer cette voie, les chercheurs doivent préciser leurs concepts théoriques ainsi que les outils épidémiologiques qui servent à les examiner.},
	language = {en},
	number = {8},
	urldate = {2018-08-06},
	journal = {The Canadian Journal of Psychiatry},
	author = {Shaffer, Howard J. and LaBrie, Richard A. and LaPlante, Debi A. and Nelson, Sarah E. and Stanton, Michael V.},
	month = aug,
	year = {2004},
	keywords = {TYPE-Introduction en Santé publique},
	pages = {504--516},
}

Downloads: 0