Savoir plus, miser moins : une maîtrise des principaux concepts en statistiques et probabilités distingue-t-elle les comportements de jeu?. Smith, I. & Giroux, I. Journal of Gambling Issues, 2018.
Savoir plus, miser moins : une maîtrise des principaux concepts en statistiques et probabilités distingue-t-elle les comportements de jeu? [link]Paper  doi  abstract   bibtex   
La recherche en prévention et en traitement du jeu d’argent pathologique suppose que la connaissance des statistiques et des probabilités (SP) améliore les prises de décision menant à la participation à des jeux de hasard et d’argent (JHA). Il est dès lors attendu que les gens maîtrisant les notions de SP soient davantage protégés des excès au jeu. Or, des études réalisées en laboratoire rapportent de plus longues durées de jeu et des comportements de jeu défiant une bonne compréhension des SP parmi cette population, similaires à ceux qui n’ont pas ces connaissances. Est-ce que ces comportements se reflètent dans les habitudes de jeu des personnes maitrisant les SP, lorsqu’elles choisissent de jouer dans leur vie personnelle? Soixante-quatorze universitaires répartis en deux groupes selon leur maîtrise des SP ont été sondés sur leurs comportements et problèmes de jeu. Les résultats montrent que les participants jouent peu et éprouvent peu de problèmes de jeu, qu’ils possèdent les connaissances en SP ou non. L’apport modéré de la connaissance des SP sur les comportements de jeu auprès d’une population universitaire déjà fortement scolarisée, ainsi que l’effet d’autres variables pouvant aider à discriminer les individus quant à leur maîtrise des SP et leurs comportements de jeu sont discutés dans cette étude.
@article{smith_savoir_2018,
	title = {Savoir plus, miser moins : une maîtrise des principaux concepts en statistiques et probabilités distingue-t-elle les comportements de jeu?},
	volume = {0},
	copyright = {Copyright (c) 2018 Journal of Gambling Issues},
	issn = {19107595},
	shorttitle = {Savoir plus, miser moins},
	url = {http://jgi.camh.net/index.php/jgi/article/view/4035},
	doi = {10.4309/jgi.2018.40.6},
	abstract = {La recherche en prévention et en traitement du jeu d’argent pathologique suppose que la connaissance des statistiques et des probabilités (SP) améliore les prises de décision menant à la participation à des jeux de hasard et d’argent (JHA). Il est dès lors attendu que les gens maîtrisant les notions de SP soient davantage protégés des excès au jeu. Or, des études réalisées en laboratoire rapportent de plus longues durées de jeu et des comportements de jeu défiant une bonne compréhension des SP parmi cette population, similaires à ceux qui n’ont pas ces connaissances. Est-ce que ces comportements se reflètent dans les habitudes de jeu des personnes maitrisant les SP, lorsqu’elles choisissent de jouer dans leur vie personnelle? Soixante-quatorze universitaires répartis en deux groupes selon leur maîtrise des SP ont été sondés sur leurs comportements et problèmes de jeu. Les résultats montrent que les participants jouent peu et éprouvent peu de problèmes de jeu, qu’ils possèdent les connaissances en SP ou non. L’apport modéré de la connaissance des SP sur les comportements de jeu auprès d’une population universitaire déjà fortement scolarisée, ainsi que l’effet d’autres variables pouvant aider à discriminer les individus quant à leur maîtrise des SP et leurs comportements de jeu sont discutés dans cette étude.},
	language = {fr},
	number = {40},
	urldate = {2019-04-11},
	journal = {Journal of Gambling Issues},
	author = {Smith, Isabelle and Giroux, Isabelle},
	year = {2018},
	keywords = {*Prévention, JHA-Jeu de hasard et d'argent, PAYS-Canada},
}

Downloads: 0