Hospitalisations liées au virus de la grippe en France, une analyse de la base nationale du PMSI, 2008-2014. De Meyer, C. Ph.D. Thesis, Université de Lille, 2018-...., France, 2018.
abstract   bibtex   
Contexte : La grippe est responsable d’une morbidité et d’une mortalité conséquente chaque année. Des bases de données hospitalières exhaustives existent à une échelle nationale, et peuvent permettre d’obtenir de riches informations sur les séjours hospitaliers liés à la grippe. L’objectif de cette étude est de décrire l’épidémiologie des hospitalisations liées à la grippe en France, de 2008 à 2014, à l’aide d’une base de données médico-administrative hospitalière nationale. Matériel et Méthodes : A l’aide du Programme de Médicalisation des Systèmes d’Information (PMSI), nous avons identifié toutes les hospitalisations liées à la grippe, des saisons 2008-2009 à 2013-2014, en utilisant les codes CIM-10, et analysé les données extraites des résumés de sortie. Résultats : Entre 2008 et 2014, 67 230 séjours hospitaliers ont été directement liés à la grippe pendant les 6 saisons grippales de l’étude. La saison la plus importante était 2009-2010, avec 21 572 séjours. Cette saison, le nombre de séjours était plus élevé dans tous les groupes d’âge, sauf chez les plus âgés : 91,6% des patients avaient moins de 65 ans. Cependant en 2011-2012, un pic a été observé particulièrement chez les sujets âgés, qui représentaient 29,7% des cas. Tout au long de l’étude, les enfants de moins de 5 ans étaient surreprésentés (31,2% des patients). Le sex ratio était de 1,00 dans la population hospitalisée, mais il y avait plus d’hommes que de femmes en dessous de 15 ans, et plus de femmes au-delà. La durée de séjour moyenne était de 5,33 jours. Presque 6% des patients ont été admis en soins intensifs ou réanimation, et 1,39% sont décédés. Les durées de séjours et la mortalité intra-hospitalière étaient plus élevés chez les personnes âgées. Les durées de séjour, les admissions en réanimation, et la mortalité intra-hospitalière étaient significativement plus élevés chez les hommes que chez les femmes. Conclusion : Notre étude a montré que la grippe est responsable d’une morbidité conséquente, particulièrement chez les jeunes enfants et les sujets âgés, qui varie selon les saisons, et tend à être plus sévère chez les hommes.
@phdthesis{de_meyer_hospitalisations_2018,
	address = {2018-...., France},
	type = {Thèse d'exercice},
	title = {Hospitalisations liées au virus de la grippe en {France}, une analyse de la base nationale du {PMSI}, 2008-2014},
	abstract = {Contexte : La grippe est responsable d’une morbidité et d’une mortalité conséquente chaque année. Des bases de données hospitalières exhaustives existent à une échelle nationale, et peuvent permettre d’obtenir de riches informations sur les séjours hospitaliers liés à la grippe. L’objectif de cette étude est de décrire l’épidémiologie des hospitalisations liées à la grippe en France, de 2008 à 2014, à l’aide d’une base de données médico-administrative hospitalière nationale. Matériel et Méthodes : A l’aide du Programme de Médicalisation des Systèmes d’Information (PMSI), nous avons identifié toutes les hospitalisations liées à la grippe, des saisons 2008-2009 à 2013-2014, en utilisant les codes CIM-10, et analysé les données extraites des résumés de sortie. Résultats : Entre 2008 et 2014, 67 230 séjours hospitaliers ont été directement liés à la grippe pendant les 6 saisons grippales de l’étude. La saison la plus importante était 2009-2010, avec 21 572 séjours. Cette saison, le nombre de séjours était plus élevé dans tous les groupes d’âge, sauf chez les plus âgés : 91,6\% des patients avaient moins de 65 ans. Cependant en 2011-2012, un pic a été observé particulièrement chez les sujets âgés, qui représentaient 29,7\% des cas. Tout au long de l’étude, les enfants de moins de 5 ans étaient surreprésentés (31,2\% des patients). Le sex ratio était de 1,00 dans la population hospitalisée, mais il y avait plus d’hommes que de femmes en dessous de 15 ans, et plus de femmes au-delà. La durée de séjour moyenne était de 5,33 jours. Presque 6\% des patients ont été admis en soins intensifs ou réanimation, et 1,39\% sont décédés. Les durées de séjours et la mortalité intra-hospitalière étaient plus élevés chez les personnes âgées. Les durées de séjour, les admissions en réanimation, et la mortalité intra-hospitalière étaient significativement plus élevés chez les hommes que chez les femmes. Conclusion : Notre étude a montré que la grippe est responsable d’une morbidité conséquente, particulièrement chez les jeunes enfants et les sujets âgés, qui varie selon les saisons, et tend à être plus sévère chez les hommes.},
	language = {français},
	school = {Université de Lille},
	author = {De Meyer, Cécile},
	collaborator = {Chazard, Emmanuel},
	year = {2018},
	keywords = {Base de données -- Dissertation universitaire, Base de données nationale, Grippe -- Statistiques -- Thèses et écrits académiques, Grippe humaine -- statistiques et données numériques -- Dissertation universitaire, Hospitalisation -- Dissertation universitaire, Hospitalisation -- Thèses et écrits académiques, Programme de médicalisation des systèmes d'information -- Thèses et écrits académiques, grippe, hospitalisation, épidémiologie}
}
Downloads: 0