Caractérisation Des Pluies En Belgique Du Point de Vue de Leur Intensité et de Leur Érosivité. Laurant, A. & Bollinne, A. 28(2):214–232.
Caractérisation Des Pluies En Belgique Du Point de Vue de Leur Intensité et de Leur Érosivité [link]Paper  abstract   bibtex   
[Excerpt: Introduction] Aux Etats-Unis, l'attention des chercheurs a été attirée depuis longtemps déjà sur les conséquences catastrophiques que pouvait engendrer l'érosion des sols. Depuis l'entre-deux-guerres des moyens, très importants en hommes et en matériel, ont été mis en oeuvre dans Ie but de déterminer les facteurs qui causent ou favorisent l'érosion et les techniques qui sont susceptibles de la freiner. . Ces recherches ont notamment abouti à l'élaboration d'un modèle mathématique de l'érosion, désigné sous Ie vocable de "Universa! soil-Ioss equation" (W. H. Wischmeier & D. D. Smith, 1960, 1962, 1965), bien connu aujourd'hui dans Ie reste du monde; ultérieurement, l'application de ce modèle a permis la réalisation d'isoplèthes d'érosivité présentant, du point de vue pratique, un très grand intérêt. En Europe, les efforts de lutte anti-érosive ont été à la fois beaucoup plus tardifs et plus modestes, sans doute parce que, pour des causes diverses, les dégats n'y apparaissaient pas avec les mêmes caractères d'acuité et de brutalité. Cependant, l'ignorance du mal s'estompe progressivement et fait place, dans plusieurs pays d'Europe tout au moins, à la Vigilance des chercheurs qui s'efforcent de dresser des inventaires et de proposer des thérapeutiques adéquates. En Belgique, plus précisément, s'est fait jour, gn\^ice pour une bonne part aux initiatives et encouragements de l'I.R.S.I.A., la volonté de déterminer à: la fois l'ampleur du mal, ses causes et ses conséquences. Les premières estimations d'érosion dont on dispose actuellement font état d'une situation qui n'est pas sans gravité. Les valeurs atteintes sont, en tout cas, supérieures aux valeurs limites acceptables admises, notamment aux U.S.A. (A. Bollinne, 1977). [Conclusions] Des études de la récurrence des intensités-durées et de l'érosivité il ressort que les précipitations moyennes annuelles seules ne peuvent expliquer les variations de l'une et de l'autre. Ces études font d'autre part appara\^itre à Uccle une augmentation significative de l'intensité des précipitations et de l'érosivité depuis les années 50. Cependant on n'a pu déterminer si cette augmentation résultait d'un effet urbain ou d'un changement climatique général. La poursuite de ces études s'impose. Leur intérêt est évident: les premières sont utilisées, notamment, dans Ie calibrage des ouvrages d'art ou jusqu'ici on ne disposait que de formules trop approximatives; les secondes sont d'utilité pratique dans Ie domaine agricole. Les auteurs espèrent f̃urnir prochainement une vue synthétique de l'érosivité des pluies, du moins pour la Moyenne et la Haute Belgique ; dans ce but ils ont entrepris l'étude des données pluviographiques de la station de Florennes.
@article{laurantCaracterisationPluiesBelgique1978,
  title = {Caractérisation Des Pluies En {{Belgique}} Du Point de Vue de Leur Intensité et de Leur Érosivité},
  author = {Laurant, A. and Bollinne, A.},
  date = {1978},
  journaltitle = {Pedologie},
  volume = {28},
  pages = {214--232},
  issn = {0079-0419},
  url = {http://mfkp.org/INRMM/article/13680364},
  abstract = {[Excerpt: Introduction] Aux Etats-Unis, l'attention des chercheurs a été attirée depuis longtemps déjà sur les conséquences catastrophiques que pouvait engendrer l'érosion des sols. Depuis l'entre-deux-guerres des moyens, très importants en hommes et en matériel, ont été mis en oeuvre dans Ie but de déterminer les facteurs qui causent ou favorisent l'érosion et les techniques qui sont susceptibles de la freiner. . Ces recherches ont notamment abouti à l'élaboration d'un modèle mathématique de l'érosion, désigné sous Ie vocable de "Universa! soil-Ioss equation" (W. H. Wischmeier \& D. D. Smith, 1960, 1962, 1965), bien connu aujourd'hui dans Ie reste du monde; ultérieurement, l'application de ce modèle a permis la réalisation d'isoplèthes d'érosivité présentant, du point de vue pratique, un très grand intérêt. En Europe, les efforts de lutte anti-érosive ont été à la fois beaucoup plus tardifs et plus modestes, sans doute parce que, pour des causes diverses, les dégats n'y apparaissaient pas avec les mêmes caractères d'acuité et de brutalité. Cependant, l'ignorance du mal s'estompe progressivement et fait place, dans plusieurs pays d'Europe tout au moins, à la Vigilance des chercheurs qui s'efforcent de dresser des inventaires et de proposer des thérapeutiques adéquates. En Belgique, plus précisément, s'est fait jour, gn\^ice pour une bonne part aux initiatives et encouragements de l'I.R.S.I.A., la volonté de déterminer à: la fois l'ampleur du mal, ses causes et ses conséquences. Les premières estimations d'érosion dont on dispose actuellement font état d'une situation qui n'est pas sans gravité. Les valeurs atteintes sont, en tout cas, supérieures aux valeurs limites acceptables admises, notamment aux U.S.A. (A. Bollinne, 1977).

[Conclusions] Des études de la récurrence des intensités-durées et de l'érosivité il ressort que les précipitations moyennes annuelles seules ne peuvent expliquer les variations de l'une et de l'autre. Ces études font d'autre part appara\^itre à Uccle une augmentation significative de l'intensité des précipitations et de l'érosivité depuis les années 50. Cependant on n'a pu déterminer si cette augmentation résultait d'un effet urbain ou d'un changement climatique général. La poursuite de ces études s'impose. Leur intérêt est évident: les premières sont utilisées, notamment, dans Ie calibrage des ouvrages d'art ou jusqu'ici on ne disposait que de formules trop approximatives; les secondes sont d'utilité pratique dans Ie domaine agricole. Les auteurs espèrent f̃urnir prochainement une vue synthétique de l'érosivité des pluies, du moins pour la Moyenne et la Haute Belgique ; dans ce but ils ont entrepris l'étude des données pluviographiques de la station de Florennes.},
  keywords = {*imported-from-citeulike-INRMM,~INRMM-MiD:c-13680364,belgium,erosivity,field-measurements,soil-resources},
  number = {2}
}

Downloads: 0