Power to the People? The Impacts and Outcomes of Energy Consultations in Saskatchewan and Nova Scotia. Martens, L.; McNutt, K.; and Rayner, J. Canadian Journal of Political Science/Revue canadienne de science politique, 48(01):1--27, March, 2015.
Power to the People? The Impacts and Outcomes of Energy Consultations in Saskatchewan and Nova Scotia [link]Paper  doi  abstract   bibtex   
Like other policy subsectors, power generation has been affected by the governance changes of the last two decades, including a shift to more collaborative state-society relations. Collaborative governance implies new kinds of public engagement designed to provide both input legitimacy, through the involvement of a broader range of actors in policy design, and output legitimacy, through enhanced feedback and policy learning. This paper compares the impact of “governance-driven engagement” in the power generation subsectors in Nova Scotia and Saskatchewan, arguing that engagement increased the complexity of the policy mix in the subsector without succeeding in providing better feedback and learning. The paper notes a recent trend towards more expert-driven and less collaborative processes, as both provinces struggled to rationalize and simplify power generation policy goals and instruments. Résumé Comme d'autres sous-secteurs de politiques publiques, la production d'électricité a été affectée par des changements de gouvernance au cours des deux dernières décennies, et par davantage de relations collaboratives État-société. La gouvernance collaborative implique de nouvelles formes d'engagement public pour fournir à la fois une légitimité entrante, à travers la participation d'une gamme plus vaste d'acteurs dans la conception de politiques, et une légitimité sortante, par le biais d'un accroissement d'information et d'un apprentissage en matière de politiques. Cet article compare l'impact de la “participation par la gouvernance” dans les sous-secteurs de production d'électricité en Nouvelle Ecosse et en Saskatchewan, et soutient que la participation a accru la complexité de la combinaison de mesures dans le sous-secteur, sans pour autant parvenir à fournir une meilleure information ou un meilleur apprentissage. L'article relève une tendance récente vers des processus impliquant plus d'expertise et moins de collaboration, car les deux provinces s'efforcent de rationaliser et de simplifier les objectifs et les instruments de politiques en matière de production d'électricité.
@article{martens_power_2015,
	title = {Power to the {People}? {The} {Impacts} and {Outcomes} of {Energy} {Consultations} in {Saskatchewan} and {Nova} {Scotia}},
	volume = {48},
	issn = {1744-9324},
	shorttitle = {Power to the {People}?},
	url = {http://journals.cambridge.org/article_S0008423915000190},
	doi = {10.1017/S0008423915000190},
	abstract = {Like other policy subsectors, power generation has been affected by the governance changes of the last two decades, including a shift to more collaborative state-society relations. Collaborative governance implies new kinds of public engagement designed to provide both input legitimacy, through the involvement of a broader range of actors in policy design, and output legitimacy, through enhanced feedback and policy learning. This paper compares the impact of “governance-driven engagement” in the power generation subsectors in Nova Scotia and Saskatchewan, arguing that engagement increased the complexity of the policy mix in the subsector without succeeding in providing better feedback and learning. The paper notes a recent trend towards more expert-driven and less collaborative processes, as both provinces struggled to rationalize and simplify power generation policy goals and instruments. Résumé Comme d'autres sous-secteurs de politiques publiques, la production d'électricité a été affectée par des changements de gouvernance au cours des deux dernières décennies, et par davantage de relations collaboratives État-société. La gouvernance collaborative implique de nouvelles formes d'engagement public pour fournir à la fois une légitimité entrante, à travers la participation d'une gamme plus vaste d'acteurs dans la conception de politiques, et une légitimité sortante, par le biais d'un accroissement d'information et d'un apprentissage en matière de politiques. Cet article compare l'impact de la “participation par la gouvernance” dans les sous-secteurs de production d'électricité en Nouvelle Ecosse et en Saskatchewan, et soutient que la participation a accru la complexité de la combinaison de mesures dans le sous-secteur, sans pour autant parvenir à fournir une meilleure information ou un meilleur apprentissage. L'article relève une tendance récente vers des processus impliquant plus d'expertise et moins de collaboration, car les deux provinces s'efforcent de rationaliser et de simplifier les objectifs et les instruments de politiques en matière de production d'électricité.},
	number = {01},
	urldate = {2015-12-15},
	journal = {Canadian Journal of Political Science/Revue canadienne de science politique},
	author = {Martens, Linsay and McNutt, Kathleen and Rayner, Jeremy},
	month = mar,
	year = {2015},
	pages = {1--27},
	file = {Cambridge Journals Snapshot:files/53070/displayAbstract.html:text/html}
}
Downloads: 0