La chirurgie bariatrique en France de 2008 à 2014: techniques, complications, et préférences des chirurgiens : analyse de la base nationale du PMSI. Martincic, C. Ph.D. Thesis, Université du droit et de la santé, Lille ; 1969-2017, France, 2017.
abstract   bibtex   
Contexte : La chirurgie bariatrique a connu un véritable essor sur les dix dernières années. L’objectif de ce travail était d’étudier l’épidémiologie de la chirurgie bariatrique, en France, de 2008 à 2014. Méthodes : En utilisant la base de données hospitalière nationale du Programme de Médicalisation des Systèmes d'Information (PMSI) pour les années 2008 à 2014, nous avons identifié tous les patients ayant bénéficié d’une intervention de chirurgie bariatrique, en utilisant la Classification Commune des Actes Médicaux (CCAM). Nous avons analysé les données démographiques des patients, la durée de séjour intra hospitalière, la durée de séjour en soins intensifs, le diagnostic principal, le type d’hôpital privé/public, la technique chirurgicale utilisée et la mortalité hospitalière. Nous avons également étudié les facteurs influençant le choix de la technique chirurgicale, ainsi que les facteurs prédictifs d’une réadmission hospitalière après intervention. Résultats : 226443 patients ont bénéficié d’une intervention de chirurgie bariatrique entre 2008 et 2014. Ils avaient un âge moyen de 40 ans, et étaient des femmes dans 82.9% des cas. La durée moyenne de séjour était de 6 jours. Plus de 50% des patients avaient un IMC entre 40 et 50 kg/m2. 60,7 % d’entre eux ont reçu une intervention de Sleeve gastrectomie. La mortalité intra hospitalière était de 0,05%. Moins de 5% des patients ont passé au moins 1 jour en réanimation. 5% des patients ont été ré hospitalisés à 6 mois de l’intervention en lien avec une complication, et 25,7% à 5 ans. Conclusion : le nombre d’interventions de chirurgie bariatrique a été multiplié par 2,7 de 2008 à 2014, en lien avec un accroissement de la prévalence de l’obésité, et l’amélioration des techniques chirurgicales. Les patients étaient majoritairement des femmes, mais cette proportion a diminué au fil des années. De même, l’âge moyen des patients a augmenté de 38,9 à 41,0 en 2014. La Sleeve gastrectomie était la technique la plus privilégiée en 2014. Cependant, l’anneau gastrique ajustable était préféré pour : les patients jeunes, ayant un IMC faible, en l’absence de diabète, de maladie psychiatrique, ou pathologie oesophagienne, opérés dans les hôpitaux privés.
@phdthesis{martincic_chirurgie_2017,
	address = {Lille ; 1969-2017, France},
	type = {Thèse d'exercice},
	title = {La chirurgie bariatrique en {France} de 2008 à 2014: techniques, complications, et préférences des chirurgiens : analyse de la base nationale du {PMSI}},
	shorttitle = {La chirurgie bariatrique en {France} de 2008 à 2014},
	abstract = {Contexte : La chirurgie bariatrique a connu un véritable essor sur les dix dernières années. L’objectif de ce travail était d’étudier l’épidémiologie de la chirurgie bariatrique, en France, de 2008 à 2014. Méthodes : En utilisant la base de données hospitalière nationale du Programme de Médicalisation des Systèmes d'Information (PMSI) pour les années 2008 à 2014, nous avons identifié tous les patients ayant bénéficié d’une intervention de chirurgie bariatrique, en utilisant la Classification Commune des Actes Médicaux (CCAM). Nous avons analysé les données démographiques des patients, la durée de séjour intra hospitalière, la durée de séjour en soins intensifs, le diagnostic principal, le type d’hôpital privé/public, la technique chirurgicale utilisée et la mortalité hospitalière. Nous avons également étudié les facteurs influençant le choix de la technique chirurgicale, ainsi que les facteurs prédictifs d’une réadmission hospitalière après intervention. Résultats : 226443 patients ont bénéficié d’une intervention de chirurgie bariatrique entre 2008 et 2014. Ils avaient un âge moyen de 40 ans, et étaient des femmes dans 82.9\% des cas. La durée moyenne de séjour était de 6 jours. Plus de 50\% des patients avaient un IMC entre 40 et 50 kg/m2. 60,7 \% d’entre eux ont reçu une intervention de Sleeve gastrectomie. La mortalité intra hospitalière était de 0,05\%. Moins de 5\% des patients ont passé au moins 1 jour en réanimation. 5\% des patients ont été ré hospitalisés à 6 mois de l’intervention en lien avec une complication, et 25,7\% à 5 ans. Conclusion : le nombre d’interventions de chirurgie bariatrique a été multiplié par 2,7 de 2008 à 2014, en lien avec un accroissement de la prévalence de l’obésité, et l’amélioration des techniques chirurgicales. Les patients étaient majoritairement des femmes, mais cette proportion a diminué au fil des années. De même, l’âge moyen des patients a augmenté de 38,9 à 41,0 en 2014. La Sleeve gastrectomie était la technique la plus privilégiée en 2014. Cependant, l’anneau gastrique ajustable était préféré pour : les patients jeunes, ayant un IMC faible, en l’absence de diabète, de maladie psychiatrique, ou pathologie oesophagienne, opérés dans les hôpitaux privés.},
	language = {français},
	school = {Université du droit et de la santé},
	author = {Martincic, Claire},
	collaborator = {Chazard, Emmanuel},
	year = {2017},
	keywords = {Base de données -- France -- Dissertation universitaire, Chirurgie bariatrique, Chirurgie bariatrique -- France -- Dissertation universitaire, Chirurgie bariatrique -- statistiques et données numériques -- Dissertation universitaire, Obésité -- Chirurgie -- France -- Thèses et écrits académiques, PMSI, Programme de médicalisation des systèmes d'information -- Thèses et écrits académiques, base de données nationale, chirurgie bariatrique, obésité, épidémiologie}
}
Downloads: 0