Mémoires des sens et des paysages littoraux sur l’île d’Iaai (Ouvéa en Nouvelle-Calédonie). SABINOT, C., BOUDJEMA, V., LE DUFF, M., & DUMAS, P. VertigO, 2018.
Mémoires des sens et des paysages littoraux sur l’île d’Iaai (Ouvéa en Nouvelle-Calédonie) [link]Paper  abstract   bibtex   
Les tribus kanak de l’île d’Iaai en Nouvelle-Calédonie sont aujourd’hui des témoins des transformations morphologiques du littoral. Dans un contexte où les risques côtiers, en particulier l’érosion, sont devenus des enjeux environnementaux et institutionnels de plus en plus intégrés à l’aménagement du territoire, s’intéresser à la mémoire des îliens relative aux changements vécus du paysage littoral ainsi qu’à leurs représentations actuelles permet d’appréhender les évolutions du lien au territoire dans ses dimensions sensorielles et symboliques. Si la vue est un sens mobilisé par les habitants afin de décrire le résultat de l’érosion sur le paysage, l’odeur, le son et le toucher sont des arguments d’évolution du paysage sensoriel. Cet article discute des valeurs attribuées au littoral Gööny de l’île et du processus de construction de la mémoire du paysage qui s’appuie sur le souvenir d’activités culturelles et religieuses, sur la toponymie traduisant la morphologie de la plage, et sur des mémoires tactiles telle celle de la texture du sable. Nous montrerons ainsi comment les mémoires sensorielles du paysage rendent compte des liens entre modifications d’un environnement physique et transformations sociales, et sont des outils pertinents pour produire des projets d’aménagements impliquant les perceptions sensibles des habitants.
@article{sabinot_memoires_2018,
	series = {Oceania / {Pacific}},
	title = {Mémoires des sens et des paysages littoraux sur l’île d’{Iaai} ({Ouvéa} en {Nouvelle}-{Calédonie})},
	volume = {18},
	url = {https://id.erudit.org/iderudit/1065300ar},
	abstract = {Les tribus kanak de l’île d’Iaai en Nouvelle-Calédonie sont aujourd’hui des témoins des transformations morphologiques du littoral. Dans un contexte où les risques côtiers, en particulier l’érosion, sont devenus des enjeux environnementaux et institutionnels de plus en plus intégrés à l’aménagement du territoire, s’intéresser à la mémoire des îliens relative aux changements vécus du paysage littoral ainsi qu’à leurs représentations actuelles permet d’appréhender les évolutions du lien au territoire dans ses dimensions sensorielles et symboliques. Si la vue est un sens mobilisé par les habitants afin de décrire le résultat de l’érosion sur le paysage, l’odeur, le son et le toucher sont des arguments d’évolution du paysage sensoriel. Cet article discute des valeurs attribuées au littoral Gööny de l’île et du processus de construction de la mémoire du paysage qui s’appuie sur le souvenir d’activités culturelles et religieuses, sur la toponymie traduisant la morphologie de la plage, et sur des mémoires tactiles telle celle de la texture du sable. Nous montrerons ainsi comment les mémoires sensorielles du paysage rendent compte des liens entre modifications d’un environnement physique et transformations sociales, et sont des outils pertinents pour produire des projets d’aménagements impliquant les perceptions sensibles des habitants.},
	language = {fr},
	number = {3},
	journal = {VertigO},
	author = {SABINOT, Catherine and BOUDJEMA, Valentine and LE DUFF, Matthieu and DUMAS, Pascal},
	year = {2018},
	keywords = {Language: French, Region: Oceania / Pacific},
	file = {SABINOT et al. - 2018 - Mémoires des sens et des paysages littoraux sur l’.pdf:/Users/bastien/Zotero/storage/WWRQ38IS/SABINOT et al. - 2018 - Mémoires des sens et des paysages littoraux sur l’.pdf:application/pdf},
}

Downloads: 0